L’apport personnel

Une condition quasi systématique dans l’acquisition d’un bien

S’il est possible d’emprunter sans apport (sous certaines conditions), l’apport personnel est, dans la grande majorité des cas, recommandé pour acquérir un bien immobilier. Celui-ci doit représenter au moins 10% du montant total du bien et se constitue de différentes ressources financières.

L’apport personnel peut se composer de comptes d’épargne, en particulier de Plan d’épargne logement (PEL), d’un Plan d’épargne entreprise (PEE) ou encore d’un plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco). Il peut également s’agir d’une assurance-vie voire d’une donation. Il est toutefois important de garder une épargne « de secours ». D’autre part, il convient de se renseigner au préalable sur les conditions de déblocage de ces comptes.

L’apport : un élément déterminant pour l’une opération d’achat-revente

Dans le cas de l’achat-revente d’un bien, l’apport sera principalement constitué du montant de la vente dans l’ancien logement. Il est donc important de bien estimer la valeur de ce bien à la revente en sollicitant plusieurs agences immobilières. Un autre calcul intervient également dans le cas d’un prêt relais.

Articles en relation avec l’apport personnel

Le taux fixe

Le taux révisable

Le prêt in fine

Le prêt relais

Retour en haut